© 2018 DCLP Gestion de Patrimoine Lyon - Mâcon
Partager

Quels seront vos revenus lors de votre retraite ?


DLCP - 19 septembre 2018 - 0 commentaire(s)

Complexe, le système de retraite français peut parfois s’apparenter à un véritable casse-tête. Selon les catégories professionnelles, de nombreux régimes différents sont à prendre en considération. Pour comprendre le fonctionnement de vos cotisations, il est nécessaire de connaître les détails du régime auquel vous êtes rattaché.

En fonction des sommes versées tout au long de votre vie professionnelle, vous toucherez une pension. Mais connaissez-vous le montant de celle-ci ? Et savez-vous quels sont les éléments à prendre en compte pour effectuer ce calcul ? Il s’agit d’une information capitale qu’il est particulièrement utile de connaître pour bien vous préparer.

Les pensions versées aux personnes retraitées ne sont pas toujours suffisantes pour assurer les dépenses du quotidien. Dans ce cas, comment procéder en amont pour pouvoir compter sur une situation plus favorable ? Des offres adaptées sont disponibles afin de profiter d’autres revenus une fois l’âge légal du travail dépassé.

Voici un point complet sur la situation des retraites en France, la manière de calculer le montant de votre future pension et les solutions existantes pour l’améliorer.

Le fonctionnement de la retraite en France

Les retraites sont régies en France par un système faisant entrer en jeu plusieurs régimes. Ceux-ci s’appliquent selon la situation socioprofessionnelle des personnes. Ainsi, un régime différent est proposé aux salariés du secteur privé et aux fonctionnaires. Les professions libérales, les commerçants, les agriculteurs et les artisans ont aussi un régime spécifique. A cela s’ajoute l’existence de régimes dits spéciaux, qui correspondent à des catégories spécifiques de salariés. Des régimes spéciaux existent pour les marins, les clercs, les employés d’EDF, de la SNCF, etc.

La gestion des retraites de base est assurée en France par la Sécurité sociale. D’autres organismes traitent à la fois les retraites de base ainsi que les retraites complémentaires. De manière générale, le système se divise en trois grandes catégories. La première correspond aux régimes de base obligatoires. Il s’applique aux salariés du privé, aux fonctionnaires, aux agriculteurs et aux régimes spéciaux. Les non-salariés (professions libérales, artisans, etc.) sont eux aussi concernés. Depuis janvier 2018 et la suppression du RSI, les travailleurs indépendants sont gérés par la Sécurité Sociale des indépendants. Le rattachement de ces travailleurs non-salariés au régime général a pour but de simplifier les procédures.

La deuxième catégorie comprend les régimes complémentaires obligatoires. Ils sont gérés par des organismes différents comme l’Agirc et l’Arrco. Les non-salariés dépendent eux de la même caisse que pour le régime de base. Enfin, la troisième catégorie rassemble les solutions d’épargne collective ou individuelle. Des régimes facultatifs comme la Préfon, le COREM et le CRH en font partie. Collectif et obligatoire, le système des retraites est basé sur la répartition. Les jeunes actifs cotisent pour financer les pensions des retraités.

Comment faire pour estimer ma retraite ?

Quels que soient votre situation et vos revenus, il est indispensable de calculer le montant de votre future pension. Trop peu de Français pensent à bien préparer leurs retraites et en souffrent par la suite. Ils peuvent alors se retrouver en difficulté si la somme perçue se révèle plus faible que celle espérée. Le moyen le plus sûr pour ne pas être pris au dépourvu est de calculer dès maintenant le montant de votre pension.

Des simulateurs en ligne sont à votre disposition. Vous pourrez vous faire une meilleure idée de vos droits et estimer le montant de votre pension. Ce faisant, il vous sera plus facile de savoir à quel âge quitter la vie active. Plusieurs sites offrent des simulateurs en ligne fiables. On peut évoquer le site Service-public.fr ou encore celui de l’Agirc et de l’Arrco. A n’importe quel moment, une simulation de ce type peut être utilisée afin de calculer le montant total de vos retraites. Il résume les droits obtenus actuellement et établit des scénarios pour la suite de votre carrière.

Avoir recours à une simulation en ligne est une aide précieuse pour mieux comprendre votre situation en terme de retraite. Vous pourrez vous en servir par exemple pour voir de manière concrète comment la durée des cotisations influe sur le montant de votre future pension. Un relevé de carrière en ligne est un autre service à connaître. Il est employé pour faire un point similaire sur votre situation, en considérant cette fois les retraites complémentaires. Les plus de 55 ans peuvent obtenir enfin une estimation complète de leurs droits en ligne.

Quelles solutions pour compléter efficacement ma retraite ?

Que faire si votre pension vous semble trop faible par rapport à vos besoins ? Plusieurs méthodes s’offrent à vous, en fonction de votre situation.

L’assurance-vie

La première option, la plus efficace, consiste à anticiper ce problème. En connaissant le montant du complément voulu, vous pouvez souscrire une assurance-vie en conséquence. Il s’agit d’un placement attractif, privilégié par près de la moitié des actifs en France. Il vous permettra de vous constituer un capital petit à petit. Des avantages fiscaux sont disponibles par ce biais.

Le Perp

Produit à long terme apprécié, le Perp peut intervenir en complément à une assurance-vie. C’est un moyen pratique de constituer une épargne en prévision de vos vieux jours. Il vous donnera accès à un revenu régulier supplémentaire une fois retraité. Les sommes épargnées peuvent aussi être accessibles pour l’achat d’un bien immobilier. Il permet également de défiscaliser pour une imposition forte. Retenez tout de même que cette solution d’épargne reste rigide, car bloquée jusqu’à votre départ en retraite.

Le Perco

Pour les salariés, le Perco est une autre solution envisageable. Certaines entreprises mettent en place un Perco pour les employés. Ceux-ci peuvent cotiser chaque année en y reversant leurs primes (dans la limite de 25 % de leur rémunération). Un employeur peut y contribuer par ailleurs, selon une limite fixée à 784 euros annuels.

Les contrats-retraite Madelin

Les travailleurs indépendants pourront se tourner vers les contrats Madelin mis en place depuis 1994. Ce système est utile afin d’épargner durant toute votre vie active. Les cotisations sont alors déduites des bénéfices imposables (plafonnement à 72 571 euros en 2018). Cette épargne reste bloquée jusqu’au moment où vous serez retraité. Le Madelin retraite procure une défiscalisation qui est judicieuse dès la tranche d’imposition à 30%.

De nombreuses solutions existent pour vous assurer un avenir à la hauteur de vos projets. Reste à anticiper le plus tôt possible cette stratégie financière avec des experts en patrimoine. Toute l’équipe DLCP est à votre écoute.

Articles susceptibles de vous intéresser

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *