© 2018 DCLP Gestion de Patrimoine Lyon - Mâcon
Partager

Crowdfunding : de quoi s’agit-il ?


DLCP - 29 août 2020 - 0 commentaire(s)

Le crowdfunding (littéralement le « financement par la foule ») ou financement participatif en français, est une méthode de financement de projets par le grand public, en général par le biais d’une plateforme Internet. Cette méthode permet donc à des personnes physiques ou morales de lever des fonds pour mener un projet à bien dans différents secteurs (commercial, artistique, immobilier, agricole, etc.). Ce type de financement constitue une solution alternative ou un complément aux prêts bancaires.

Le crowfunding ne date pas d’hier

Le crowdfunding connaît un succès croissant depuis quelques années. En effet, les particuliers cherchent des solutions pour faire fructifier leur épargne compte tenu des taux très faibles des livrets et autres comptes d’épargne, sans prendre trop de risques. Cependant, le crowdfunding n’est pas nouveau et est utilisé depuis longtemps.

Par exemple, la statue de la Liberté, offerte en 1886 par la France, a en partie fait l’objet d’un crowdfunding. D’une part en France, où le sculpteur français Frédéric Auguste Bartholdi a créé une fondation pour lever des fonds en France afin de contribuer à la construction de la statue. Pour ce faire, il a organisé des spectacles, des banquets et des loteries. Il a aussi obtenu des milliers de dons des particuliers. Du côté américain, Joseph Pulitzer a organisé une collecte par le biais du journal « New York World » pour la fabrication du socle de la statue. Il a ainsi récolté plus de 100 000 dollars. Près de 125 000 personnes ont en effet accepté de participer financièrement. En échange de leur participation, les contributeurs ont reçu des statues miniatures.

En 2012, Barack Obama a aussi fait appel au crowdfunding pour financer en partie sa campagne électorale ! L’avènement d’Internet et des plateformes en ligne a simplement facilité cette méthode de financement. Moyennant une commission pour le porteur de projet, les plateformes de crowdfunding permettent de mettre en relation les personnes ou les entreprises à la recherche de fonds et les particuliers/contributeurs.

Différents types de crowdfunding

Financement par le don

Ce type de financement est un simple don, sans compensation ou contrepartie. Il est donc désintéressé et souvent réservé aux projets non lucratifs et aux œuvres caritatives. Ce système est traditionnel et existe depuis longtemps. Il ne s’agit donc bien sûr pas d’un investissement vous permettant d’arrondir vos fins de mois.

Financement contre une récompense (reward crowdfunding)

Le contributeur soutient un projet contre une récompense : un cadeau ou la promesse d’un produit ou un service en avant-première. Il s’agit donc en fait d’un préfinancement permettant au bénéficiaire de poursuivre le développement de son produit/service. Le contributeur peut aussi être invité à donner son avis, ce qui peut aussi aider le bénéficiaire à orienter le développement de son projet en conséquence. Ce type de financement présente cependant un risque : le contributeur pourrait ne pas recevoir sa récompense si le bénéficiaire ne mène pas son projet à bien ou si la société fait défaut (si la société fait faillite, elle ne sera plus en mesure d’honorer ses dettes).

Financement avec entrée dans le capital (equity crowdfunding)

Le contributeur finance un projet, souvent de jeunes entreprises en plein développement ou start-ups, en échange d’une participation dans le capital de l’entreprise. Il devient donc actionnaire. Selon les accords établis, il peut ainsi obtenir un droit de regard, un droit de vote, mais aussi une participation à de futurs bénéfices. Cela implique bien sûr un risque de perdre son investissement si l’entreprise est un échec et manque de liquidités pour vous rembourser.

Prêt participatif (crowdlending)

Le contributeur prête de l’argent à une entreprise, qui le remboursera avec ou sans intérêts, selon les plateformes. Le risque est moins élevé, car il ne s’agit généralement pas de start-ups, mais d’entreprises établies qui rembourseront le plus souvent mensuellement. Le risque est donc calculé et dégressif. L’entreprise prête souvent à un grand nombre de contributeurs : il est donc possible de commencer à prêter de petites sommes.

Vous souhaitez diversifier votre épargne ?

Le crowdfunding n’est pas toujours une méthode d’investissement garantie. Veillez donc à toujours vérifier les conditions et les risques des projets auxquels vous voulez participer. N’y investissez pas l’argent dont vous avez besoin à court/moyen terme. Le crowdfunding doit être considéré comme un investissement à long terme : vous ne pourrez pas récupérer votre argent en cas de besoin.

Pour trouver facilement des plateformes de crowdfunding, vous pouvez notamment consulter :

Vous pouvez également contacter votre conseiller DLCP qui vous accompagnera dans la réalisation de ce type de projet.

Ce secteur est bien sûr soumis à des réglementations. Une ordonnance sur le financement participatif est d’ailleurs entrée en vigueur depuis le 1er octobre 2014.

Articles susceptibles de vous intéresser

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *