Crypto-monnaie

Les crypto-monnaies (crypto-currency) : définition et décryptage d’un phénomène en pleine expansion

 

Phénomène en constante expansion dans nos univers bancaires et financiers, la crypto-monnaie est une monnaie innovante entièrement numérique. Pour en saisir les enjeux, une définition de cette nouvelle monnaie ainsi qu’une explication de son fonctionnement sont nécessaires. Retour sur les origines de cette monnaie 100% virtuelle et présentation claire et brève de quelques notions de base pour comprendre comment ça marche.

Origine et définition de la crypto-monnaie

 

  • Origine

    Les monnaies 2.0 ont fait leur apparition en 2009 avec en tête la première d’entre elles, le Bitcoin. A l’origine, ces monnaies étaient utilisées uniquement par des communautés restreintes formées par leurs développeurs qui désiraient disposer entièrement de leur monnaie indépendamment des banques centrales. Suite à la crise financière de 2008, l’idée de Satoshi Nakamoto, le créateur de la première crypto-monnaie, était de mettre à disposition un système électronique gratuit de cash pair à pair (traduit de l’anglais peer-to-peer) autrement dit uniquement entre utilisateurs, totalement décentralisé. Il s’opposait ainsi au système qui régit les transactions financières : leur bien-fondé doit être vérifié et validé par une institution centrale, une banque qui peut donc avoir accès à tous vos mouvements d’argent et prélever des frais bancaires parfois importants. En 2017, le cours de la monnaie de Satoshi Nakamoto a progressé de plus de 500%.

 

  • Une monnaie dématérialisée

    Monnaie entièrement électronique, la cryptomonnaie s’appelle également monnaie cryptographique. En effet, contrairement à nos monnaies habituelles, elle n’est matérialisée par aucune pièce ou billet et elle n’est contrôlée par aucun état ou banque. Etant cryptée, des personnes ne peuvent  utiliser les crypto-monnaies qu’à l’aide du code permettant de la décrypter (informations personnelles, empreinte digitale, …). Un protocole informatique permet de créer et définir cette monnaie virtuelle. La monnaie digitale possède donc les propriétés de l’argent liquide mais ne nécessite la présence d’aucun organisme financier.

 

  • Un fonctionnement sécurisé : la blockchain

    C’est la technologie révolutionnaire et novatrice! Toutes les transactions sont conservées sur un réseau de fichiers  (blockchain) lié à une crypto-monnaie (achat, vente, prêt…) . Cette technologie permet de sécuriser et de rendre inviolable le protocole informatique qui a mis en place la monnaie. En effet, cette « chaîne de blocs » certifie l’ensemble des échanges de monnaies effectués sur le réseau : chaque bloc d’une chaîne correspond à une opération financière et tous les utilisateurs peuvent vérifier directement chaque transaction sans passer par un intermédiaire. Toutes les transactions  sont répertoriées sur ce dispositif comparé à un imposant livre de compte ouvert à tous. Il n’y a aucune autorité centrale : chacune des entités du réseau travaille pour l’ensemble du réseau. Véritable économie collaborative, cette alliance permet de réaliser une action sans avoir à passer par un tiers.

 

  • Stockage et utilisation des crypto-monnaies

    Pour stocker et utiliser cette monnaie électronique, il faut détenir un portefeuille électronique.  Ensuite, l’achat des monnaies virtuelles s’effectue sur des sites en ligne qui vendent notamment ces crypto-monnaies contre des euros ou des dollars; ils récupèrent au passage une commission de 5 à 10% du montant de la transaction. Le propriétaire de ces crypto-monnaies peut alors les utiliser pour effectuer des achats sur les milliers de sites en ligne (Expedia, ShowroomPrivé, …) qui acceptent ce type de monnaie. Les monnaies virtuelles étant autonomes, vous pouvez très rapidement vendre, acheter, effectuer un versement à un tiers  sans payer aucun frais. De plus, il n’y a pas de barrières entre les pays, ce fonctionnement est international. Cependant, la majorité des particuliers achètent les monnaies virtuelles pour investir. En effet, celles-ci voient souvent leur valeur grimper considérablement. La hausse de leur prix en fait donc un bon investissement potentiel.

Constitution d’un portefeuille d’actifs numériques

Alternatives aux investissements en bourse, les crypto-monnaies sont une nouvelle solution pour acquérir des actifs à fort potentiel. Pour preuve, Bitcoin avait commencé à 0,001 $ en 2009 pour s’envoler à plus de 10000 $ en 2017. Malgré tout, il convient de préciser que c’est un marché particulièrement volatile et risqué. Ainsi, en 2013, cette crypto-monnaie phare a chuté d’un cours de 1300 $ à moins de 500$. Le principe à suivre est donc d’investir uniquement une valeur que vous pouvez éventuellement perdre. Exemple d’investissement et mise en garde sur la réglementation.

 

  • Un exemple d’investissement : les ICO (Initial Coin Offering)

    Nouveau mode de financement pour les start-up basées sur une blockchain, les ICO consistent à lever des fonds en crypto-monnaie. Pour cela, l’entreprise émet des tokens ou jetons auprès d’investisseurs et reçoit en échange un certain montant en crypto-monnaie. Côté investisseur, les tokens représentent une sorte de pré-paiement du produit ou du service. Ceci va être développé par l’entreprise et non pas des parts de cette entreprise. Le but à terme : soit utiliser les jetons digitaux acquis soit en tirer une valeur financière supérieure à la valeur d’achat.

  • Le point sur une éventuelle réglementation

    Sur ce dernier mois de janvier, les cours de nombreuses crypto-monnaies se sont effondrés. La raison de cette chute de grande ampleur : la menace pesante d’une réglementation rigoureuse des transactions venue de différents pays. Ainsi, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a confié une « mission sur les crypto-monnaies » à l’ancien gouverneur de la Banque de France, Jean-Pierre Landau. Effrayés par ces menaces de réglementation, les investisseurs ont donc tendance à vendre en masse leurs crypto-monnaies. Cela a pour conséquence de faire chuter les cours. Si vous souhaitez plus de tranquillité et des placements plus sûrs, mieux vaut privilégier l’assurance-vie. De surcroît, on peut réfléchir ce placement en respectant votre profil d’investissement.

 

 

Pour de plus amples renseignements ou un complément d’information, n’hésitez pas à consulter l’avis de l’Autorité des Marchés Financiers et à contacter notre cabinet.